Ne prenez aucun risque : l'alcool pendant la grossesse



 
 
 

 

 

 

 

Questions souvent posées


Qu'est-ce que l'ETCAF ?

L'ensemble des troubles causés par l'alcoolisation fœtale (ETCAF) désigne l'ensemble des dommages attribuables à la consommation d'alcool pendant la grossesse. Si une femme enceinte boit, son bébé risque d'avoir :

  • des lésions cérébrales
  • des troubles oculaires ou auditifs
  • des malformations des os, des membres et des doigts
  • des dommages au cœur, aux reins, au foie et autres organes
  • un retard de croissance

Les lésions cérébrales peuvent causer chez l'enfant :

  • des difficultés d'apprentissage
  • des troubles de la mémoire
  • des difficultés à résoudre les problèmes
  • des problèmes de socialisation

Haut de la page

Y a-t-il une période de la grossesse où la consommation d'alcool est sécuritaire ?

La consommation d'alcool pendant la grossesse n'est jamais sûre. Le cerveau de votre bébé se développe tout au long de votre grossesse. La décision la plus sage est de ne pas boire du tout. Il est même préférable d'arrêter de boire avant de devenir enceinte.

Y a-t-il une quantité limite d'alcool pouvant être consommée sans danger durant la grossesse ?

On ne connaît pas la quantité limite d'alcool pouvant être consommée sans danger pendant la grossesse. Il est préférable de ne consommer aucun alcool pendant que vous êtes enceinte.

Certains types d'alcool sont-ils moins nocifs ?

Tous les types d'alcool peuvent nuire à votre bébé (la bière, le vin, les coolers ou les spiritueux). Une consommation occasionnelle excessive ou une consommation abusive d'alcool est très nocive pour le fœtus.

Haut de la page

Que pourrait-il arriver si je prenais de l'alcool durant ma grossesse ?

La consommation d'alcool pendant la grossesse peut causer des anomalies congénitales permanentes et des lésions cérébrales à votre bébé. Bien des grossesses ne sont pas planifiées. Le fait d'avoir bu de petites quantités d'alcool avant de savoir que vous étiez enceinte ne devrait pas affecter votre bébé. Mais pour l'aider, ne buvez plus.

Un enfant atteint de l'ETCAF aura-t-il moins de difficultés en grandissant ?

Les enseignants et les parents peuvent faire beaucoup pour aider les enfants atteints de l'ETCAF. Les difficultés causées par l'ETCAF sont cependant permanentes. Les adolescents ou les adultes qui en sont atteints sont sujets à :

  • la dépression
  • la délinquance
  • la toxicomanie ou l'alcoolisme
  • la dépendance
  • l'instabilité professionnelle

Et si le père de mon enfant consomme de l'alcool ?

Le bébé dont le père boit ne souffrira pas de l'ETCAF. Il est cependant recommandé aux futurs pères d'accorder une grande importance à leur santé avant et pendant la grossesse.

Haut de la page

Comment l'entourage peut-il aider ?

Le conjoint, la famille et les amis de la femme enceinte peuvent l'aider à arrêter de boire en la soutenant et en l'encourageant.

Où puis-je obtenir de l'aide ?

Si vous vous faites du souci pour votre bébé, ou si vous souhaitez recevoir davantage d'information au sujet de L'ETCAF, téléphonez à :

  • Motherisk au 1 877 FAS-INFO (1 877 327-4636)
  • un professionnel de la santé
  • votre service médical local
  • un centre d'amitié autochtone
  • Communiquer avec la Ligne Info de ServiceOntario au 1 866 532-3161

Vous pouvez aussi vous procurer de l'information en visitant ces sites Web :

 

Haut de la page